March 23-24 “Where are the Libraries Looted by the Nazis? international conference – Paris

L’ampleur des spoliations de bibliothèques effectuées par les forces nazies durant la seconde guerre mondiale a été durablement sous-estimée. En France seulement, au moins 5 millions  de livres et documents graphiques ont été volés à leurs légitimes propriétaires : ministères, bibliothèques slaves, personnalités des milieux radicaux, socialistes et communistes, francs-maçons. Mais c’est surtout leur lien originaire avec l’antisémitisme nazi qui fait la spécificité première des spoliations nazies. À partir de la mi-1942, accompagnant la mise en place de la solution finale, les saisies touchent des millions de familles juives, dont la culture doit être détruite.
Derrière le rideau de fer, les spoliations nazies sont devenues des « trophées de guerre ». En Europe de l’Ouest, malgré les opérations de restitution mises en oeuvre après-guerre, nombre de bibliothèques spoliées n’ont pas, jusqu’à aujourd’hui, été restituées à leurs légitimes propriétaires, lorsqu’ils ont survécu, ou à leurs rares descendants. Où sont les collections qui n’ont pas été restituées ? Quelles furent leurs errances forcées ? Quels usages ont été faits de ces documents ? Quel tableau dresser de cette Europe du livre en partie perdue ? Pourra-t-on, un jour, reconstituer ces bibliothèques ?

Ce colloque, organisé par le Centre Gabriel Naudé de l’Enssib (EA 7286), l’Institut d’histoire du temps présent (IHTP, UMR CNRS Paris 8) et l’Université Paris Diderot (EA Identités, cultures, territoires), avec le soutien de la Bibliothèque nationale de France, de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah et de la Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (BULAC) se tiendra les jeudi et vendredi 23 et 24 mars  :
– le 23 mars à la Bibliothèque universitaire des langues et civilisations, Auditorium, 65 Rue des Grands Moulins, métro  Bibliothèque F. Mitterrand
– le 24 mars à la Bibliothèque nationale de France, Petit Auditorium, métro Bibliothèque F. Mitterrand, entrée Est.

Les communications se feront en français et en anglais. Une traduction simultanée sera proposée.

Entrée libre sur inscription : formulaire en ligne

Programme

Jeudi 23 mars
À la Bibliothèque universitaire des langues et civilisations

  • 8h30 : Accueil et café de bienvenue, hall de l’auditorium, BULAC.
  • 9h : Ouverture du colloque par Yves Alix, directeur de l’Enssib et Marie-Lise Tsagouria, directrice de la Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (BULAC).
  • 9h15-11h : Session 1. Perte d’une culture, perte d’une identité.
    Présidence : Corinne Bouchoux, sénatrice

    • 9h15 : Restituer leurs bibliothèques aux spoliés, un impératif toujours actuel, Martine Poulain, Enssib.
    • 9h45 : On the Trail of Looted Books from the Second World War, Too Many Still Far from Home, Patricia Kennedy Grimsted, Harvard University.
    • 10h15 : From Object of Anti-Semitic “Feindforschung“to Symbol of Living Jewish Culture? The Development of German Jewish Community Libraries 1938 to Present Times, Jörn Kreuzer, Institut für die Geschichte der deutschen Juden, Hamburg.
    • 10h45 : Débat.
  • 11h : Pause.
  • 11h15-13h : Session 2. Des bibliothèques disparues à tout jamais ?
    Présidence : Dominique Trimbur, Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

    • 11h15 : Looted private libraries as containers of Jewish cultural heritage in the State and University Library Hamburg, Anna von Villiez, Staats-und Universitätsbibliothek, Hamburg.
    • 11h45  : Une bibliothèque alsacienne disparue en Allemagne en 1940 : une quête en cours, Nathalie Neumann.
    • 12h15 : Case study August Liebmann Mayer : Munich-Paris-Munich, Maria Tischner, Zentralinstitut für Kunstgeschichte, Munich.
    • 12h45 : Débat
  • Déjeuner libre.
  • 14h15-16h : Session 3. Des spoliations masquées ?
    Présidence : Anne Grynberg, Institut national des langues et civilisations orientales, Institut d’histoire du temps présent

    • 14h15 : Octobre 1942 à la Bibliothèque nationale : des faits de collaboration par les livres, Eve Netchine, Bibliothèque nationale de France.
    • 14h45 : Contested Ownership: Restitution of the Breslau Rabbinical Library and the Controversy over the Heirless Jewish Cultural Property after 1945, Anna Kawalko, Hebrew University of Jerusalem.
    • 15h15 : La spoliation d’une bibliothèque privée sous l’Occupation : le cas de Pierre Guerquin, bibliophile, Patricia Sorel, Université Paris ouest-Nanterre-La Défense.
    • 15h45 : Débat.
  • 16h : Pause.
  • 16h30-18h15 : Session 4. Le sort des collections spoliées.
    Présidence : Jean-Claude Kuperminc, Alliance israélite universelle

    • 16h30 : Books on Diaspora. Tracing the Postwar Fate of the Collection of Cracow’s Jewish Public Library, Monika Biesaga, Jagiellonian University, Cracovie.
    • 17h : Les livres spoliés déposés à la Bibliothèque des langues orientales : une source pour l’histoire sociale et culturelle des diasporas d’Europe centrale, Benjamin Guichard, Bibliothèque universitaire des langues et civilisations.
    • 17h30 : Tracing the private archive of Rabbi Yoseph Yitzhak Schneerson, Ekaterina Oleshkevich, Jewish Museum and Tolerance Center, Moscou.
    • 18h : Débat.

Vendredi 24 mars
À la Bibliothèque nationale de France

  • 8h50 : Accueil et café de bienvenue, hall du Petit auditorium, BnF
  • 9h15-11h : Session 5. Nouveaux pouvoirs, nouveaux destins. 
    Présidence : Sophie Coeuré, université Paris Diderot

    • 9h15 : Postwar Bargains? German Librarians and the Abandoned Collections of Nazi Loot, Bettina Farack, Hannah Neumann, Berlin.
    • 9h45 : The libraries in Norway during World War II and the story of how the Norwegian freemasonic Library ended up in a castle in the Czech Republic, Gro Kvanvig, Stiftelsen Arkivet, Center for historical reflection and peacebuilding, Kristiansand, Norway.
    • 10h15 : Les livres spoliés par les nazis. La piste russe, Mikhail D.  Afanassiev, Bibliothèque historique de Russie, Moscou.
    • 10h45 Débat.
  • 11h : Pause.
  • 11h30-13h : Session 6. Des saisies oubliées ?
    Présidence : Laurence Bertrand Dorléac, Sciences Po

    • 11h30 : Spoliations et restitutions à la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg : un chantier encore ouvert, Catherine Maurer, université de Strasbourg.
    • 12h : Livres français spoliés dans les collections de la Bibliothèque nationale de Biélorussie, Anatolii Steburaka, Université de Minsk.
    • 12h30 : Le « Fonds Séquestres » de la BDIC, histoire d’une spoliation invisible, Dominique Bouchery, Bibliothèque de documentation internationale contemporaine.
    • 13h : Débat.
  • Déjeuner libre.
  • 14h15-16h : Session 7. Des restitutions toujours partielles.
    Présidence : Jean-Marc Dreyfus, Université de Manchester.

    • 14h15 : « 28 sacks » of French books  for the Vienna University Library, Christina Köstner-Pemsel, Universitätbibliothek Wien.
    • 14h45 : Les livres spoliés déposés à la Bibliothèque nationale par la Commission de choix, Anne Pasquignon, Bibliothèque nationale de France.
    • 15h15 : The Nazi looting of books in Belgium and their partial restitution. A status quaestionis, Michel Vermote, Institut d’histoire sociale, Gand.
    • 15h45 Débat.
  • 16h : Pause.
  • 16h30-17h45 : Session 8.  Poursuivre les recherches et les restitutions.
    Présidence : Anne Pasquignon, BnF

    • 16h30 : Paris-Berlin-Paris. The retracement of one route of Nazi-looted books from France and the way to bring them back, Sebastian Finsterwalder, Central and Regional Library, Berlin.
    • 17h :  Provenience research in the book collection of the Jewish Museum in Prague : a current case of Provenance Research, Michal Bušek, Jewish Studies Researcher, Prague.
    • 17h30 : Débat.
  • 17h45 : Conclusions, par Martine Poulain.
  • 18h : Restitution de livres spoliés à leurs propriétaires. Clôture du colloque par Laurence Engel, présidente de la BnF.
Contact :
Julia Morineau
Adresse événement:

Paris

France